LE TEMPS DES CHEFS EST VENU

Autopsie de la personnalité présidentielle & solutions pour l'avenir

L’Auteur

FB

François Bert

Saint-Cyrien de filière littéraire ayant servi comme lieutenant et capitaine dans des unités de haute exigence (parachutistes de la Légion étrangère, troupes de montagne, unité en restructuration), j’ai été très vite plongé au cœur des leviers humains du commandement opérationnel.

Au cours d’une mission, alors que la rigidité de la hiérarchie que je subis se fait sentir, la réflexion d’un chef de corps est pour moi une vraie révélation. « Qu’est-ce qui fait selon vous l’officier, nous demande -t-il ? » Beaucoup s’essayent à une réponse, sans succès. Sa réponse est limpide : « Le discernement ! ».

Tout s’éclaire alors du cheminement parfois complexe que je fis dans mes études, mes relations, mon rapport obstiné à l’action et au sens. Moi qui fuyais l’école et passais mon temps dehors, qui faisais l’idiot pour donner le change et habitais plus facilement dans mon silence intérieur d’écoute et de « sous-pesage » que dans les activités collectives, je découvrais que j’avais une forme d’intelligence écrite dans aucun livre et qui pourtant était indispensable au succès de la mission.

Ce talent enfoui, que des élections répétées aux postes de délégué de classe ou de président de promo m’avaient pourtant soufflé sans que j’y croie vraiment, je décidais, non sans devoir encore traverser bien des épreuves, d’en faire mon talent premier.

Quittant l’armée, découvrant le monde civil et la finance au plein cœur de la crise en 2007, je suis amené à exercer mon discernement sur des choix cruciaux que les analystes peinent à faire avec leurs grilles puis à embarquer sur ce terrain miné des commerciaux expérimentés.

C’est alors que, par le fait du hasard et l’effet boule de neige de la « chance des débuts », je me retrouve à orienter 10, 20, 30, 50, 200 particuliers qui viennent me demander des lumières sur leur vie professionnelle. Chaque cas est pour moi une enquête. Où cela bloque-t-il ? Pourquoi si peu de rendement, de succès, d’épanouissement ?

Je crée l’ « ostéopathie du positionnement professionnel » : il ne faut pas former les gens sans avoir compris ce qui est inné dans leur fonctionnement, aussi sûrement qu’on ne masse pas un muscle sans l’avoir dénoué de sa crampe. Et il y a de fait trois moteurs innés de personnalité que je formalise : si nous sommes tous, selon l’image biblique « prêtres, prophètes et rois » , il y a bien des « prêtres » (ou relationnels : intelligence dominante du lien), les « prophètes » (ou cérébraux : intelligence dominante du fond) et les « rois » (ou discernants : intelligence dominante de la décision).

Puis je m’attaque aux équipes : il faut combiner les trois moteurs pour que l’équipe marche, en mettant chacun à sa place, en évitant les doublons, en repérant ceux qui manquent et en les recrutant sur les bons critères. J’interviens dans les startup, les PME, les grands groupes en « ostéopathie d’organisation » : mise en adéquation des muscles (personnalités) et du squelette (organigramme). Je conseille fonds d’investissement et incubateurs sur les dimensions objectives des comportements professionnels.

Reste à traiter les cas des dirigeants, managers intermédiaires et associés qui, n’étant pas pour autant des chefs naturels, ont le désir de coller au mieux aux impératifs stratégiques et opérationnels de leur entreprise. A leurs côtés, j’installe et développe une pratique d’ « accompagnement au discernement opérationnel ». Ils m’apportent leurs contextes et nous co-discernons pour prendre les bonnes décisions ; ils me soumettent leurs doutes, leurs freins, leurs dépendances et leurs blocages dans la mise en mouvement autonome de leurs équipes : nous créons ensemble la distance juste qui révèle et qui embarque, exige et fait grandir, se déploie et dure.

Je lève enfin les yeux sur la vie politique de mon pays : l’indigence et l’inadéquation au poste de son personnel me sautent aux yeux : se bouscule devant les chaînes un assortiment bigarré de vendeurs que l’argumentaire différencie sans que nulle part n’émerge le moindre chef naturel. A leurs côtés, experts hors-sols et créatifs soufflent des propositions flatteuses mais irréalisables. Mon livre comme ce blog sont le cri argumenté et calme de ce constat devenu urgence : Le temps des chefs est venu !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :